Témoignages

 

Avril 2019 : Je tiens à rédiger ce court témoignage pour remercier Combrailles Entreprendre, association qui m’a accordé sa confiance.

Sans connaissance préalable des métiers de la blanchisserie, j’ai pu me former puis évoluer sur les différents postes de travail.

Mon arrivée à la Bujade, en 2008, s’est faite par le biais d’un contrat aidé ; j’ai commencé par faire les tournées de livraison et de collecte du linge.

Salariée en insertion, j’ai eu la possibilité d’effectuer une période d’immersion dans un Etablissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes (EPHAD). J’ai ainsi découvert le métier d’Agent de Services Hospitaliers (ASH).

A cette époque, rencontrant des difficultés personnelles, je n’ai malheureusement pas pu suivre la formation qui se déroulait à Clermont-Ferrand. J’ai quitté la Bujade en 2011

En 2014, j’ai été recontactée pour travailler sous le régime d’un Contrat Unique d’Insertion (CUI) ; j’ai exercé différentes tâches dont la mise en place du marquage du linge.

En 2016, mon implication dans l’équipe s’est concrétisée par la prise de la fonction d’assistante technique puis, en 2017 par l’accès au poste d’encadrante technique que j'occupe à ce jour.

Ce parcours extraordinaire au sein de la structure et ce métier formidable que j’apprécie constituent pour moi deux sources de satisfaction.

Même si les circonstances m’amenaient à quitter l’association, je ne regretterais pas ces années passées. Merci encore à toute l’équipe de Combrailles Entreprendre.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Octobre 2017 : En contrat d’insertion, je suis arrivée en octobre 2016, je me suis sentie soutenue par la direction ainsi que par mon encadrante technique qui m’a fait passer par tous les postes (pliage, repassage, marquage, livraison, scan, tri, accueil …

J’ai pu retrouver un planning, des horaires.

L’association « Avenir » m’a beaucoup aidée pour rédiger mon C.V., ma lettre de motivation ainsi que dans ma recherche d’emploi.

Au cours de mon suivi, divers conseils m’ont été donnés par les acteurs de la structure et les membres de l’association pour faire le point sur ma situation afin d’évoluer vers mon projet qui était de revenir à mon métier : la restauration.

Grâce à ce travail et cet accompagnement, j’ai pu retrouver dès le mois de juin 2017 un emploi qui correspond à ma compétence professionnelle.

Cette étape par la Bujade a été très concluante pour moi et j’approuve vraiment qu’il existe des structures de ce genre pour favoriser des gens qui en ont le besoin à un certain moment de la vie.